Amadora, Une enfance Tzigane - Dominique Simonnot

, par  lio

Dominique Simonnot, dans ce récit édifiant, rempli d’anecdotes drôles et pathétiques, nous rapporte la vie d’une fillette tzigane de 11 ans, arrivée en France à 4 ans. La jeune fille devient traductrice de la famille, parlemente avec les administrations et effectue les démarches tout en suivant une scolarité studieuse dans des conditions qui sont loin d’être idéale. Une plongée dans l’univers de ces gens tant décriés par les politique et les médias et qui servent bien souvent de boucs émissaires...

Petit extrait :

Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate UMP à la mairie de Paris, déclame : « J’ai l’impression que les Roms harcèlent beaucoup les Parisiens […]. Il y a des bandes de Roms qui cherchent à “dépouiller” la population. » Deux jours après, c’est le tour d’Anne Hidalgo, la candidate socialiste :
« Paris ne peut pas être un campement géant et je soutiens la politique de Manuel Valls, qui consiste à démanteler ces camps. » Manuel Valls, Premier ministre, qui martèle : « Les Roms n’ont pas vocation à s’intégrer. » Cette même année 2013, visitant un camp de gens du voyage, Gilles Bourdouleix2, député-maire de Cholet, donne sa jolie vision des choses : « Comme quoi Hitler n’en a peut-être pas tué assez… »

Au point que la France a même été, plusieurs fois, la cible des très vives critiques de Viviane Reding, chargée de la justice et des droits fondamentaux au sein de l’exécutif européen. En septembre 2010, ulcérée par la circulaire française sur les expulsions visant explicitement les Roms, elle s’insurge : « J’ai été personnellement interpellée par des circonstances qui donnent l’impression que des personnes sont renvoyées d’un État membre [de l’UE] juste parce qu’elles appartiennent à une certaine minorité ethnique. Je pensais que l’Europe ne serait plus le témoin de ce genre de situation après la Seconde Guerre mondiale. » Elle s’était alors vue sèchement remise en place par Nicolas Sarkozy, le président français.

En septembre 2013, alors qu’en France s’approchent les élections municipales et que se multiplient les expulsions de campements, le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, tempête : « Ces populations ont des modes de vie extrêmement différents des nôtres », « Nous n’avons pas à les accueillir », « Seule une minorité de Roms veut s’intégrer en France », « Les autres ont vocation à rentrer en Roumanie ». Viviane Reding, elle encore, tombe à bras raccourcis sur le gouvernement français : « Si je ne me trompe, il y a de l’élection dans l’air en France. Chaque fois qu’on ne veut pas parler de choses importantes comme le budget ou les dettes, on trouve les Roms. » Que n’avait-elle dit ! À droite, à gauche, c’est l’hallali contre cette « donneuse de leçons », dixit Claude Bartolone qui en a « ras le bol » (sic).

Références :

Amadora, Une enfance Tzigane Simonnot Dominique (2018). Amadora, Une enfance Tzigane, Seuil, 224 p., ISBN: 9782021377057, RIS, BibTeX.

Navigation

AgendaTous les événements

mai 2018 :

Rien pour ce mois

avril 2018 | juin 2018

Annonces

Brèves Toutes les brèves

  • Pierre Bourdieu

    La télévision a une sorte de monopole sur la formation des cerveaux d’une grande partie de la population. Or, en mettant l’accent sur les faits divers, en remplissant le temps avec du vide, du rien ou du presque rien, on écarte les informations pertinentes que devrait posséder le citoyen pour exercer ses droits démocratiques

  • Ernst Jünger

    Peut-être distinguera-t-on à la fin de ce siècle deux classes d’hommes bien distinctes, les uns formés par la télévision, les autres par la lecture.

  • George Orwell

    Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n’est pas victime ! Il est complice.

  • Paul Morand

    "Ailleurs" est un mot plus beau que "Demain"

  • Germaine Tillion

    « Il n’existe pas un peuple qui soit à l’abri d’un désastre moral collectif »

  • André Malraux

    Une civilisation me parait se définir à la fois par les questions qu’elle pose et par celles qu’elle ne pose pas.

  • Voltaire

    Dans une avalanche, aucun flocon ne se sent responsable

  • Proverbe Tchadien

    « La franchise ne consiste pas à dire tout ce que l’on pense, mais à penser tout ce que l’on dit »